Comment choisir un contrôleur domotique

Catégories Guide pratique, Notes de l'Auteur
Bemotique >> Controleurs

C’est quoi un contrôleur ?

Un contrôleur domotique ou hub est le chef d’orchestre de votre installation ! Il coordonnera vos lumières, votre chauffage, vos détecteurs de mouvement, vos interrupteurs et j’en passe.

Il se présente sous la forme d’un site internet, le plus souvent composé de « plugins/composants » permettant d’intégrer des objets (Sondes, interrupteurs, détecteurs de mouvement,…) utilisant différents protocoles (Bluetooth, Wifi, Z-Wave, Zigbee,…) de différentes marques (HUE, Xiaomi, Google, Ikea, Fibraro…).

Ce site internet est le plus souvent hébergé sur une machine locale (Raspberry pi, Nuc, NAS,…). Cette machine peut couvrir plusieurs protocoles grâce à différentes clés USB ou cartes (Z-Wave, Bluetooth,…)

Ai-je besoin d’un contrôleur ?

J’ai seulement des lumières Philips Hue, l’app est-elle suffisante ? Oui, et non, vous aurez besoin d’un contrôleur dès que vous voudrez intégrer d’autres marques. Par exemple j’utilise des détecteurs de mouvement Xiaomi (10€) soit 30€ moins chers que la solution Philips. La communication entre ces détecteurs et le système Hue se fait grâce à mon contrôleur.

Deuxième situation, je veux tamiser la lumière lorsque mon film se lance sur la Chromecast. Il vous faudra la aussi un contrôleur intégrant Chromecast et Philips Hue.

Bref vous l’aurez compris, si vous voulez automatiser votre maison, vous aurez besoin d’un contrôleur.

Quels sont les contrôleurs existants ?

La liste est longue, il y a presque autant de solutions que de languages informatiques et que de pays engagés dans la domotique.

En voici quelques-uns:

Je me suis limité à ceux que je considère les plus populaires en ce moment.

Sur quels critères dois-je faire mon choix ?

Le premier critère est la communauté supportant le projet, ainsi que la langue principale.

Par exemple Home Assistant est le projet ayant la plus grosse communauté, ce qui lui permet d’ajouter des intégrations toutes les semaines. Au moment ou j’écris il a déjà 1069 Intégrations.

Je pense qu’openHAB vient en deuxième place après Home Assistant avec une communauté internationale très active.

Jeedom quand à lui est très populaire chez les Français, vous trouverez donc de l’aide, des tutorials, la documentation en Français. Ce qui fait de Jeedom la solution par excellence si vous avez des problèmes avec les langues étrangères.

Domoticz a perdu petit à petit sa communauté qui c’est redirigé sur des solutions plus récentes et plus actives, mais continue à avoir un bon nombre d’intégrations.

Le deuxième critère sont les intégrations. Les solutions que j’ai listé ici ont toutes beaucoup d’intégrations. Mais si vous vous intéressez à d’autres projets, vérifiez ce point pour ne pas être limité. Car je vous déconseillerai d’avoir plusieurs contrôleurs. Il sera difficile de les synchroniser et de garder une organisation claire. La plupart des solutions sont gratuites, seulement Jeedom vous demandera une modeste contribution à destination de Jeedom et du dévelopeur pour utiliser certains Plugins. Vous pouvez voir les différents prix sur le Jeedom Market.

Le troisième critère est la stabilité. Elle n’est pas facile à tester. Elle dépend notamment du matériel utilisé, de votre router, de votre réseau(wifi ou ethernet)…

Le principal problème que j’ai rencontré à cet égard est la rétro compatibilité des mises à jour. Surtout Home assistant qui ne permet pas la mise à jour par plugin. Combien de fois ma t’il fallut changer mes configurations après avoir appliqué la mise à jour…

Le quatrième critère est le language utilisé pour écrire vos automatisations. Home assistant par exemple utilise le format YAML , un format de configuration qui a ses limites, il suffit de voir le sujet sur Comment créer un réveil . Les automatisations peuvent s’étendre sur beaucoup de lignes et être difficilement organisées.

De son coté Jeedom favorise l’utilisation de bloc et de glisser/déposer. Celui ci ressemble un peu au système Blockly de Google mais fait maison.

Finalement Node red propose une solution simple et très particulière appelé « Flow ». Ce sont des boites avec des entrées et des sorties que l’on relie ensemble.

Je n’ai pas eu l’occasion de tester openHAB et domoticz mais si je ne me trompe pas ils utilisent des scripts à enregistrer dans un dossier. La syntaxe semble simple mais le fait de ne pas avoir d’interface utilisateur pour les écrire complique la sélection de vos équipements car il n’y a pas d’autocomplétion. J’imagine qu’il existe des plugins pour simplifier mais je n’ai pas eu l’occasion de chercher.

Mon choix

J’ai commencé il y a longtemps avec Domoticz. Mais à l’époque je n’avais pas trop d’équipement à intégrer et vu la forte diminution de la communauté, j’ai cherché une autre solution avant d’avoir vraiment expérimenté Domoticz. J’ai ensuite essayé Node red qui en soit est très flexible mais manque des fonctionnalités de base tel les statistiques et l’historique de vos équipements. Toute intégration demandait trop de travail et donc trop de temps.

Puis j’ai lu plusieurs articles sur Home assistant, un très grand nombre d’intégrations, des mises à jour toutes les semaines, une interface très propre et claire (ce qui est rare). J’y ai intégré mes 20 chauffages, malheureusement l’algorithme de chauffe y était trop simple et l’utilisation de fichier YAML pour pouvoir changer les horaires des modes ECO/Confort/Absent me paraissait trop compliqué. Je rentrerai plus dans les détails dans un article détaillant mon installation de chauffage.

Enfin, on m’a parlé de Jeedom ! Même si mes débuts sur Jeedom ont été un peu compliqué (encore un article à venir). La persévérance paye, car je suis aujourd’hui conquis par cette solution. Pour ceux qui ne sont pas trop doué en informatique vous pouvez aussi acheter une box Jeedom préparée.

Edit:
On dis toujours que seul les imbéciles ne change pas d’avis. Même si Jeedom reste la référence pour les francophones, je suis repassé à Home-assistant notamment après avoir trouvé la solution pour gérer ma consigne de chauffage (article). Dans ce contexte attendez vous à voir plus d’articles sur Home Assistant.

9 commentaires sur “Comment choisir un contrôleur domotique

  1. Salut Jean pat ! J’ai fais qlq essais il y a plusieurs années avec la Zipabox. Le nom n’est même pas mentionné dans ta liste car j’ai misé sur un mauvais cheval !!! Alors que cela semblait être porteur il y a 3/4 ans . Ce que je veux dire par là, c’est qu’il faut rester sur des marques bien présentes sur le secteur. (Nb: ma zipa fonctionne toujours et je contrôle qlqs produit mais je regrette un peu ce choix face à des concurrents ).
    Beau Blog !
    NB2: persévérer ! Lol

    1. Hey salut bounty, en effet on ne peut pas prédire l’avenir.
      Mais c’est très intéressant comme commentaire car ça montre un oublie de taille dans mon article !

      Grande communauté + open source + fonctionne en locale est un énorme plus pour assurer la pérennité.

      Si je comprends bien Zipabox était une solution commerciale, pas en open source. L’open source permet à la communauté de continuer le projet même si il est arrêté et si elle ne le fait pas elle peut s’organiser ensemble pour migrer sur une autre solution. En ce qui concerne mon installation, je peux facilement changer de contrôleur étant installé sur un NAS perso.

      Je vais essayer prochainement un post participatif ou tout le monde pourra partager sa solution. Et son retour d’expérience.

  2. Je vous conseille d’essayer OpenHAB sur un RPI.
    L’intégration avec Google Assistant est simple et bluffante. La plupart des contrôles peuvent être commandé par la voix sans passer IFTTT et donc avec un langage plus naturelle et permettant des variations dans la commande.
    De plus, avec cette intégration directe sans même avoir créé de scénario, lorsque je dit « Eteint toutes les lumières de la maison » ou « Toutes les lumières du séjour », le système comprend exactement ce que je veux et s’exécute.
    J’étais sur Jeedom jusqu’à très récemment (je l’ai d’ailleurs toujours sur un autre RPI), mais lorsque j’ai essayé de connecter mon système Legrand MyHome BUS/SCS, cela a été extrêmement plus simple. Le plugin (gratuit) a scanné mon réseau et trouvé tout mes contrôles. Et lorsque j’ai voulu tout piloté avec Google Assistant, ce fut la même chose : tout est simple a interconnecté. Les faits sont simples : OpenHAB apparait dans la liste des applications compatibles dans Google Assistant et IFTTT, Jeedom non.
    Je souhaite très fort que Jeedom revienne dans la course, j’ai acheté de nombreux plugin (trop cher) pour les supporter mais pour cela il va falloir que les devs travaillent jour et nuit sur leur logiciel en 2019 sinon ils mourront lentement à l’image de Domoticz. Il faut absolument qu’ils revoient le langage de leur interface si possible. PHP en 2019, ce n’est plus possible, il faut réécrire le code en Node.JS par exemple.

    1. Votre retour d’expérience est très intéressant notamment car j’essaie d’écrire sur ma transition vers Openhab. Oui j’ai essayé et j’ai adopté ! J’aimerais aussi faire plusieurs articles sur openhab pour intéresser un peu plus la communauté française. Beaucoup de chose à venir comme la refonte de paperUI qui pourrait aider les personnes retissantes à écrire des lignes de code. Ou alors la re-intégration de la base de leur code à Openhab (Eclipse Smarthome)

      Mon seul problème pour le moment est le remplacement du plugin jeedom pour le chauffage par openhab. Mais je vais y venir.

      J’ai même voulu me déplacer à leur meetup le week-end dernier. Malheureusement j’ai du annuler mais je compte bien m’engager dans le projet et partager !

      1. Ah je voulais rajouter que malheureusement j’ai quelques problème avec Google home. J’ai l’impression que myopenhab sature de temps en temps car l’assistant me dit ne pas pouvoir communiquer avec Openhab.

    1. Intéressant !
      Je n’en avais jamais entendu parler. Il existe tellement de solutions ! Utilisez vous cette solution ? Quels sont les avantages ? L’interface utilisateur a l’air quand même plus amical que Jeedom.

      1. Je l’ai rapidement testée. C’est très prometteur mais le sentiment global est d’avoir un produit pas fini. Heureusement, la V4 est annoncée avec de nombreux changements majeurs. Entre temps, je me suis plongé dans NODE RED.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *